La politique du désir féminin

Du fantasme au plaisir

La politique du désir féminin

Le désir et le plaisir des femmes - autres que marchandisés - sont absents des sphères politiques, médiatiques et par conséquent trouvent difficilement leur place dans la sphère privée. Or ils sont essentiels à l’empowerment des femmes. Toutes les (...)


Le pays où les femmes initient les jeunes garçons ...

Avant & ailleurs

Le pays où les femmes initient les jeunes garçons ...

L’île de Mangaia, dont le nom signifie "pouvoir temporel", se situe dans l’océan pacifique. Cette ile, tardivement découverte par le capitaine Cook, mettait la famille au coeur de la société, jusqu’à ce que l’Occident impose les règles du catholicisme. (...)


Connaissez-vous l’Osunalité ?

Avant & ailleurs

Connaissez-vous l’Osunalité ?

L’approche africaine à la féminité, à la sexualité, est très éloignée de l’approche judéo-chrétienne de l’Occident. Dans certains pays d’Afrique, la déesse de la Féminité Osun (ou Oshun) à même donné lieu à l’ « Osunalité », un nouveau courant féministe (...)


Le 69 révolutionnaire

Avant & ailleurs

Le 69 révolutionnaire

Il n’est pas nécessaire d’être la tête entre les jambes de son partenaire tout en le laissant - tête bêche - opérer d’un même rapport buccal, pour savoir à quoi correspond le chiffre 69. Bien avant de savoir à quoi cela correspond, les enfants eux-mêmes (...)

Mais encore...

En temps de crise, n’épargnez pas votre jouissance !

A moins d’avoir émigré sur Pluton, personne n’a pas pu manquer la nouvelle : elle est là, 60 ans après sa sœur aînée : la crise. Nous ne lirons pas ici une analyse chiffrée du krach, mais comme nous y invite l’étymologie grecque du mot, krisis, signifiant combat et jugement, nous allons l’appréhender du point de vue féminin et envisager les changements que nous pouvons initier. Cette remise en cause de notre économie globale est l’occasion, au plan individuel, non pas de subir ou de fuir, mais d’adapter, de reconstruire : repenser sa dépense, questionner nos rapports hommes/femmes, combler son découvert affectif, ouvrir un PEA - plan épargne amoureux… Il est temps de réinventer l’équilibre entre les colonnes débit et crédit : faut-il travailler plus pour gagner plus ou gagner moins pour jouir plus ?

Portrait d’artiste : Bettina Rheims

"De façon générale, c’est le genre humain qui m’intéresse. Mais il est vrai que la Femme est un sujet qui me parle beaucoup. C’est dans les femmes que j’ai puisé mes désirs. J’aime la chair, je suis une photographe de peau."

Bettina Rheims est un phénomène, l’une des plus célèbres artistes françaises. Photographe sollicitée par l’Elysée (photo officielle de Jacques Chirac puis plus récemment série de photos de Nicolas Sarkozy) et officier de la légion d’honneur, pour la janusienne côté face. Côté pile, elle dresse le portait de la communauté transsexuelle avec des séries comme Les Espionnes en 1992 ou Kim en 1994. Elle choque avec I.N.R.I revisitant la vie de Jésus (1997). Elle dénude, sans fausse pudeur, dans une frontalité respectant l’intégralité des corps, des femmes rencontrées dans la rue ou recrutées par le biais d’une petite annonce insérée dans un journal. Bettina Rheims occupe une place à part dans l’univers photographique à l’instar de Robert Mapplethorpe, Guy Bourdin ou encore Pierre & Gilles, naviguant entre espace muséal et pages glacées des magazines. C’est cette dichotomie qui a inspiré à Michel Onfray l’ouvrage Oxymoriques. Cet incessant aller-retour entre presse, mode et art.

La mécanique des hommes

"Le sexe masculin est ce qu’il y a de plus léger au monde, une simple pensée le soulève." Frédéric Dard. Bander ! Cette obsession masculine date de la nuit des temps. Ne disait-on pas à Rome : est Ipsa Mentula / pénis est plus précieux que ma vie !? Mais si la traduction littérale de ce proverbe désigne « l ’organe (…) permettant la naissance d’un être nouveau… », il faut surtout y voir l’apologie de « l’emblème du principe de la fécondation vitale (…) vénéré comme (…) symbole de la nature créatrice ». Dans tous les cas, l’un et l’autre n’ont jamais laissé personne indifférent !