Le pays où les femmes initient les jeunes garçons ...

Avant & ailleurs

Le pays où les femmes initient les jeunes garçons ...

L’île de Mangaia, dont le nom signifie "pouvoir temporel", se situe dans l’océan pacifique. Cette ile, tardivement découverte par le capitaine Cook, mettait la famille au coeur de la société, jusqu’à ce que l’Occident impose les règles du catholicisme. (...)


Connaissez-vous l’Osunalité ?

Avant & ailleurs

Connaissez-vous l’Osunalité ?

L’approche africaine à la féminité, à la sexualité, est très éloignée de l’approche judéo-chrétienne de l’Occident. Dans certains pays d’Afrique, la déesse de la Féminité Osun (ou Oshun) à même donné lieu à l’ « Osunalité », un nouveau courant féministe (...)


Le 69 révolutionnaire

Avant & ailleurs

Le 69 révolutionnaire

Il n’est pas nécessaire d’être la tête entre les jambes de son partenaire tout en le laissant - tête bêche - opérer d’un même rapport buccal, pour savoir à quoi correspond le chiffre 69. Bien avant de savoir à quoi cela correspond, les enfants eux-mêmes (...)


Qu’est-ce que l’un et l’autre ?

Enquêtes

Qu’est-ce que l’un et l’autre ?

Parce qu’on assiste (héberluées, en ce qui nous concerne) à une volonté de scission sans cesse grandissante entre les femmes et les hommes (qui a démarré au XVIIIe siècle), il parait bon de revenir un instant sur les différences entre hommes et femmes. (...)

Mais encore...

Julie Gayet prend l’eros en main

La comédienne Julie Gayet nous reçoit dans les bureaux de sa société de production de films (Rouge International, fondée avec Nadia Turingey). Au mur, une jolie gravure érotique japonaise donne le ton. Julie prépare L’Homme d’après, un film qui parle d’amour et de sexe, « parce que c’est quand les deux sont mêlés que cela m’intéresse », dit-elle.

Agnès Giard

Difficile de décrire Agnès Giard qui ne ressemble à personne. A l’heure de la mondialisation des modes vestimentaires, du développement des tribus sociales et du discours standardisé, cette journaliste excentrique sort du lot. On est tout d’abord surpris par sa petite voix douce et fluette qui contraste avec son allure de guerrière (tenue de vinyle noir, doc Martens montantes, cheveux noir corbeau). Puis on se laisse séduire par sa réflexion, à nulle autre pareille : elle décrit sans interpréter, analyse sans juger, écoute sans couper la parole. Son premier livre Le Sexe Bizarre (Ed. du Cherche Midi) traitait des sexualités différentes, puis L’imaginaire érotique au Japon (Ed. Albin Michel) et aujourd’hui Le Dictionnaire de l’Amour et du plaisir au Japon (Ed. Drugstore) viennent confirmer l’impression qu’elle connaît son sujet sur le bout des doigts. Rencontre avec une personnalité du 3ème type dont la passion pour le Japon l’emmène régulièrement vers une contrée où la sexualité n’est frappé d’aucun interdit.

La masturbation, une invitation au voyage...

De tous les synonymes de « masturbation » pas un n’en traduit la substance érotique : du très explicite « mauvaise habitude » au non moins accusateur « onanisme », en passant par le réfrigérant « auto-érotisme », parler de cette sexualité équivaut à la stigmatiser ou la condamner. Pourquoi ?