Dictionnaire

Proposer un mot

Sélectionnez une lettre afin de découvrir la définition d’un mot.

Elles se cachent derrière les grandes lèvres et permettent d’avoir des sécrétions filantes, incolores et lubrifiantes qui facilitent la pénétration du pénis. C’est l’anatomiste danois Caspar Bartholin le Jeune, qui en a fait la première description, au XVIIe siècle. Elles portent donc son nom.


  • Bradycubie

    Nous conseillons cette pratique à celles qui veulent faire durer le sexe plus longtemps : l’homme s’introduit et se retire tour à tour et lentement dans l’orifice de sa partenaire, retardant ainsi l’éjaculation.
    Selon le Kama Sutra, la bradycubie permet de satisfaire deux femmes enlacées en les pénétrant chacune leur tour.

  • Bouboupisme

    Excitation provoquée par le pincement des tétons par un partenaire ou par soi-même. Certains considère cette pratique comme une forme de paraphilie mineure alors qu’elle nous semble être une pratique assez courante : la zone du mamelon, tant chez la femme que chez l’homme, est particulièrement érogène.

  • Butch

    Les butches (abréviation pour « butcher » en anglais, soit « boucher ») sont un type de lesbiennes, plutôt masculines ou « garçons manqués », que l’on oppose aux lesbiennes « féminines » ou Fems.

  • Bromosexuel

    Le bromosexuel est un homosexuel qui revendique une certaine sobriété dans son look et son attitude. Sans la cacher, il refuse que son identité sexuelle soit portée comme un étendard. Le bromosexuel ne souhaite pas "féminiser" son allure ou tomber dans les clichés de l’homosexuel censé aimer la décoration, faire attention à sa peau, utiliser du maquillage...

  • BDSM

    Acronyme de Bondage, Discipline, Soumission et Sadomasochisme.

  • Bisexualité

    C’est une attirance pour des personnes des deux sexes. Ce mot a commencé à être employé après la découverte de l’indifférenciation sexuelle des embryons pendant les premiers jours de la vie. Pour les sexologues Masters et Johnson, ce terme a été abusivement employé et utilisé à tort dans le cas de pratiques occasionnelles avec des personnes des deux sexes.

  • Boules de geisha

    Ce sont deux boules reliées entre elles, que l’on insère généralement dans le vagin, mais quelques fois aussi dans l’anus.

    Les boules de geisha conçues pour le vagin contiennent des billes qui se déplacent lorsque l’utilisatrice est en mouvement.
    Celles conçues pour l’anus sont de taille différente et ne possède pas de billes en déplacement.

    Originaires du Japon, ces boules stimulent les muscles du vagin et permettent des stimulations érotiques, voire même une amélioration de la qualité des orgasmes.

    Cette stimulation permet généralement une lubrification plus intense. Elles peuvent être portées pendant plusieurs heures (il est recommandé de les introduire avec une petite quantité de lubrifiant).

    Le port de ces boules permet également une stimulation mentale : elles sont portées à l’insu des autres et ce petit secret intérieur peut provoquer de jolies sensations.

  • Branding

    Le branding est une pratique consistant à marquer au fer rouge la peau au niveau des parties génitales et des zones érogènes.

  • Bondage

    Conduite d’asservissement qui consiste à empêcher un partenaire de bouger en l’entravant dans des positions simples ou complexes. Le bondage s’inspire de l’art érotique japonais du ligotage et s’effectue au moyen de divers accessoires, cordes, chaînes, colliers, étau, harnais ... Il implique une complicité et un consentement total entre les partenaires.