Les archives "Surprises hétérosexuelles"

2027

Je suis redescendue du toit de l’immeuble avec un panier rempli de broccolis, d’oignons, d’herbes aromatiques, de gingembre et de carottes. J’aurais dû baisser la température de mon vêtement pour que celle, chaude, de la serre ne m’affecte pas, mais je (...)


Secrètement moi (troisième épisode)

La solitude me convient bien. Elle aiguise mon imagination, elle enflamme ma libido. Aujourd’hui, comme très souvent, je me suis caressée secrètement au bureau, alors que nous étions en réunion. Il n’y a dans cette boîte que des hommes sérieux, en (...)


Paris-Toulon

Le hasard fait toujours très bien les choses. Je suis à peine assise à ma place que je m’aperçois en levant les yeux que tu es là. Tu as quelques rides et tes cheveux ont blanchi, mais tu n’as pas changé. Tu as toujours cette apparence de monsieur très (...)


Sexe & mensonge

La discothèque est si grande que Mélanie en perd son sens de l’orientation. Surtout que cet endroit ne se limite pas à la piste de danse. Ce club libertin dispose en plus d’une balnéo , d’une discothèque, d’un patio, d’un restaurant et d’une boutique (...)


Comme un rêve ...

LUI : J’ai faim ... ! Mon appétit est vif J’ai faim... J’ai froid, sans Elle J’aurai faim, et froid... faim et soif et froid et brûlant d’ardeurs J’aurai mal... et je serai vide et seul sans VOUS souffrant les plus délicieux maux de l’absence, moi (...)


Le couvreur

Je m’endormais au soleil brunissant d’un avril estival. Sous le bruit ronronnant d’une nature propice à mon délassement, mes envies d’évasion eurent tôt fait d’embraser mes rêves de tourments érotiques assourdissant de fièvre. Sous la brise réchauffée à (...)


Le miroir

Cet homme avait pour habitude de se contempler chaque matin. Il possédait d’ailleurs un grand miroir ancien en pied, à la surface duquel il pouvait s’examiner de haut en bas. Il se plaçait devant au réveil, totalement nu, et pendant quelques minutes (...)


La créature

Le taxi les a déposés devant le portail, et il l’a laissée passer devant. Il en a profité pour contempler ses fesses moulées par la robe. Après tant de temps passé ensemble, il continuait à désirer ce cul qui ondulait devant ses yeux, mais ne savait plus (...)


Rêveries

Tu es allongée sur le ventre, nue sur le lit encore impeccablement fait. Ton corps ainsi offert, légèrement éclairé par la lumière timide des bougies, est un message sans équivoque. Je ne sais pas si la chaleur qui m’enveloppe depuis mon entrée dans la (...)


Du cannibalisme amoureux

On parle d’appétit sexuel. C’est vrai. Après avoir fait l’amour, je n’ai plus faim. Pourtant l’appétit revient toujours. Toujours trop vite. Cet appétit insatiable me rend la vie dure. Je ne vis que pour le satisfaire. Pour ce faire, il faut que je me (...)